Retour au nouvelles et évenements

Innovation - Blogue, Innovation

Des yeux dans le ciel : Pourquoi les drones sont-ils devenus subitement si populaires dans le secteur de la construction?

Les véhicules aériens sans pilote, communément appelés drones, sont soudain devenus omniprésents dans les entreprises de construction. Ils sont utilisés pour diverses applications dans les domaines de la surveillance avant la construction, de la surveillance de la sécurité ou de la sûreté et des visites de chantier.

Mais, à l’heure actuelle, jusqu’à quel point leur utilisation est-elle répandue sur les chantiers de construction? À quelle fin sont-ils utilisés? Et y a-t-il des problèmes d’ordre juridique liés à l’utilisation des drones que les entreprises devraient connaître? Poursuivez votre lecture pour en apprendre davantage.

Dans quelle mesure les drones sont-ils présents dans le secteur de la construction?

Le commerce des drones dans le secteur de la construction a pris une grande ampleur. En effet, le marché mondial des drones pour la construction a augmenté de plus de 20 pour cent entre 2021 et 2023 (pour atteindre 6,01 milliards de dollars). Le journal Commercial UAV News prévoit que ce chiffre passera à 12,27 milliards de dollars d’ici 2028 en raison de l’augmentation du nombre de connexions 5G et des préoccupations liées à la durabilité.

Selon une enquête réalisée en 2022 par l’entreprise DroneDeploy, spécialisée dans les logiciels de cartographie et de documentation photographique par drone, 69 pour cent des personnes interrogées dans le secteur de la construction ont déclaré qu’elles prévoyaient d’étendre l’utilisation des drones sur les chantiers.

Il apparaît donc clairement que les drones dans le secteur de la construction sont là pour rester. Ils sont en effet devenus des outils utiles pour toute une gamme d’applications dans ce secteur.

À quoi servent les drones dans le secteur de la construction?

Les entreprises de construction leur ont découvert en très peu de temps un large éventail d’utilisations. Voici quelques-unes des utilisations les plus courantes :

Planification et arpentage avant la construction

Les drones pour l’arpentage équipés de caméras HD et de capteurs de télédétection par laser (LiDAR) sont dorénavant utilisés pour capturer des images détaillées depuis le ciel et générer des modèles 3D ultra-précis, des cartes de site, des plans et des analyses topographiques de façon beaucoup plus exacte qu’avec des outils grand public (tels que Google Maps).

Les entreprises peuvent ensuite intégrer ces images 2D et 3D très détaillées dans un logiciel de modélisation des données du bâtiment (BIM).

Étant donné que la création de cartes topographiques peut prendre beaucoup de temps et d’argent, celles-ci ne sont pas toujours mises à jour avant le début d’un chantier. Ceci peut donc entraîner des erreurs de conception qui ne sont détectées que bien trop tard.

Grâce à cette intelligence aérienne, qui ne pouvait auparavant être réalisée qu’avec des hélicoptères coûteux, les ingénieurs et les architectes sont en mesure de prendre de meilleures décisions en matière de conception et d’emplacement.

De plus, la facilité avec laquelle on peut faire voler un drone signifie que même les petites entreprises peuvent désormais se permettre d’effectuer une planification avant la construction à l’aide de ces informations aériennes détaillées. Par conséquent, cela pourrait encourager un plus grand nombre d’entre elles à présenter des soumissions pour des projets dont les coûts d’arpentage et de cartographie étaient auparavant prohibitifs.

Par exemple, l’arpentage par drone peut être particulièrement rentable pour des projets éloignés ou s’étendant sur une grande distance, tels que les autoroutes ou les corridors ferroviaires.

Inspections

Les drones peuvent inspecter les zones des chantiers de construction qui ne sont pas faciles d’accès ou qui pourraient s’avérer dangereuses. À cet effet, les drones pour l’inspection sont généralement équipés de systèmes d’imagerie HD et de caméras thermiques. Ils sont aussi parfois dotés de systèmes d’intelligence artificielle pour identifier les défauts structurels, garantir le respect des normes de sécurité et contrôler la qualité de la construction.

Les drones pour l’inspection peuvent également analyser l’état des bâtiments afin de faciliter la planification de l’entretien. Cela permet aux organisations d’améliorer la sécurité et de réduire les coûts en s’attaquant aux problèmes de manière proactive, au lieu d’attendre que les bâtiments soient en mauvais état et que les réparations soient plus onéreuses.

Rapports sur l’état d’avancement des travaux

Le suivi de l’avancement des travaux sur les chantiers est également de plus en plus souvent effectué par des drones. Les entreprises peuvent comparer les images aériennes de l’avancement des travaux de construction avec les dessins de chantier. Cela leur permet de s’assurer que les projets se déroulent comme prévu et de repérer plus rapidement les erreurs avant que de petits problèmes ne prennent de l’ampleur.

Sécurité et sûreté

En règle générale, la construction est une activité intrinsèquement dangereuse, comme l’illustrent les taux élevés de décès dus aux chutes, aux glissades, aux trébuchements, aux incidents de transport, à l’utilisation d’équipements dangereux ou à l’exposition à des substances dangereuses.

Les drones peuvent contribuer à réduire certains risques. À l’aide de moniteurs thermiques, ils peuvent par exemple évaluer le risque de surchauffe des équipements, ce qui peut prendre beaucoup de temps lorsque cela est fait manuellement. Ils permettent également de surveiller plus efficacement l’ensemble du chantier afin de repérer les zones potentiellement dangereuses.

La sécurité des chantiers est un autre problème que les drones peuvent aider à résoudre. Le nombre de vols d’équipements et de matériaux sur les chantiers de construction s’est élevé à plus de 11 000 en 2021. Or, de nombreux cas de vols relèvent des franchises d’assurance, ce qui laisse les entreprises sur le carreau. La perte d’équipements coûteux peut être particulièrement dévastatrice pour les petites entreprises dont les budgets sont plus limités.

Suivi des équipements

Les équipements de construction, qu’ils appartiennent à l’entreprise ou qu’ils soient en location, peuvent être facilement égarés sur un chantier. Or, l’utilisation de feuilles de calcul pour en assurer le suivi peut rapidement devenir une source de désordre. Dans ce cas, les drones s’avèrent utiles, car ils peuvent facilement effectuer des survols rapides pour repérer l’équipement et déterminer s’il est au bon endroit (ou s’il doit être renvoyé à l’entreprise de location).

Avantages des drones dans le secteur de la construction

À l’heure actuelle, les drones ont déjà démontré leur capacité à réduire considérablement les coûts et le temps consacrés à la cartographie de sites, à l’arpentage et à d’autres activités préalables à la construction, aidant ainsi les entreprises à respecter leur échéancier et leur budget.

Le groupement Balfour Beatty – Vinci (BBV) a estimé en 2022 qu’il économiserait environ 50 000 livres sterling par an en utilisant des drones pour ses études de site. D’ici 2030, les drones dans le secteur de la construction au Royaume-Uni devraient permettre de réaliser des économies de coûts équivalant à 1,6 milliard de livres sterling.

Les drones pour l’arpentage permettent également de réduire les coûts en diminuant, dans de nombreux cas, la taille de l’équipe d’arpentage.

Les drones pour l’inspection aident par ailleurs à améliorer la transparence et les résultats des projets en identifiant plus rapidement les problèmes potentiels et en veillant à ce que les entreprises respectent les normes de conformité. De plus, les drones pour la sûreté et la sécurité contribuent à rendre les chantiers plus sûrs et plus sécuritaires.

Problèmes juridiques éventuels

Si les drones peuvent réduire le risque de litige en améliorant la sécurité, il est important que les entreprises de construction soient conscientes de certains problèmes juridiques liés à l’utilisation de drones dans le secteur de la construction.

Tom Critchfield, expert en risques, a déclaré au journal Daily Commercial News que les incidents liés aux drones dus à des dysfonctionnements ou à une utilisation négligente constituent un risque juridique potentiel que les entreprises doivent prendre au sérieux.

Ces incidents peuvent inclure des problèmes de sécurité sur le site, des dommages causés par des tiers en raison d’un manque de formation des opérateurs, des problèmes de protection de la vie privée ou des collisions avec des objets de grande taille tels que des grues, des lignes aériennes ou même d’autres bâtiments.

Tout le monde ne sait pas, par exemple, que l’utilisation d’un drone relève des lois fédérales sur l’aviation. Les drones ne peuvent pas voler dans un espace aérien restreint, et les utilisateurs sont considérés comme des pilotes. Cela signifie qu’ils doivent généralement respecter les mêmes règles et réglementations que celles qui s’appliquent aux aéronefs pilotés.

Au Canada, par exemple, les pilotes utilisant des drones pesant plus de 250 grammes doivent être titulaires d’une licence de pilote de drone valide, et ne piloter que des drones marqués et immatriculés. Les opérateurs de drones à des fins commerciales doivent être certifiés par la Federal Aviation Administration (FAA) aux États-Unis.

Au Royaume-Uni, les opérateurs utilisant des drones de plus de 250 grammes (ou de tout drone équipé d’une caméra) doivent passer un test de compétence et s’enregistrer auprès de l’autorité de l’aviation civile (CAA) du pays.

Conclusion

Les drones dans le secteur de la construction sont désormais une réalité. De plus en plus d’entreprises les utilisent pour la cartographie et l’arpentage avant la construction, les inspections d’entretien, la sûreté, la sécurité et autres applications.

L’utilisation de drones dans le secteur de la construction permet d’économiser du temps et de l’argent, d’améliorer la sûreté et la sécurité, de maintenir les projets sur la bonne voie, et même de garder un œil sur les équipements et les matériaux de construction coûteux.

Mais les entreprises de construction qui souhaitent intégrer les drones dans leurs activités quotidiennes doivent également connaître les exigences juridiques entourant cette technologie, notamment la nécessité d’obtenir une licence en bonne et due forme aux États-Unis et au Canada.

Nouvelles et mises à jour

Les dernières nouveautés d'Unicel Architectural

Vision ControlMD pour la protection contre les rayonnements laser dans les établissements de soins de santé

- Actualités produit, Blogue