Retour au nouvelles et évenements

Innovation - Blogue

Conception acoustique pour les établissements de santé mentale et comportementale

Au cours des dernières décennies, on s’est de plus en plus préoccupé des effets du bruit sur la santé. Toutes les études ont démontré que les niveaux de bruit excessif (le Johns Hopkins Hospital affirme qu’ils ont augmenté de façon constante dans les milieux hospitaliers depuis les années 1960) affectent négativement les soignants et les patients de plusieurs façons, comme des niveaux élevés de stress, une communication moins efficace, une mauvaise qualité du sommeil et même des erreurs médicales potentielles.

Mais bien que la plupart des architectes et des prescripteurs soient maintenant conscients des considérations acoustiques requises pour une conception efficace des établissements de soins de santé, moins de temps a été consacré aux exigences acoustiques des établissements de santé mentale et comportementale.

Selon les experts, ces installations exigent des considérations encore plus spécialisées, en partie parce que les matériaux de construction spécifiés pour ces projets doivent aussi être intégrés avec la sécurité des patients et du personnel, la visibilité, l’efficacité et la rentabilité. En effet, selon l’Association canadienne d’acoustique (CAA), les concepteurs d’établissements de santé mentale et comportementale doivent également tenir compte d’un éventail de facteurs qui ne sont habituellement pas observés dans la conception des soins de santé ordinaires. « La population de patients est généralement très vulnérable, avec une faible tolérance aux facteurs de stress », indique une étude de la CAA réalisée en 2019 par les consultants en génie acoustique BKL.

« La dépression, l’anxiété, les troubles du comportement ou de la personnalité ainsi que les tendances abusives ou chaotiques entrent en ligne de compte dans leurs besoins en matière de soins de santé », indique l’étude. « Dans certains cas, le bruit ou même des sons particuliers peuvent jouer un rôle ou déclencher certains symptômes. » L’étude note également que, même si le bruit excessif peut contribuer à l’agitation des patients et à d’autres problèmes, le calme excessif peut aussi être problématique créant ainsi des sentiments de solitude ou d’isolement.

Toutes ces considérations illustrent les défis et les opportunités uniques auxquels font face les concepteurs d’établissements de santé mentale et comportementale. Nous examinerons quelques-uns de ces défis et opportunités ci-dessous.

Sécurité des patients et du personnel

Le bruit est une considération majeure lors de la planification de la sécurité des patients et du personnel dans un établissement de santé mentale et comportementale. Le suicide des patients est un risque énorme, mais il y a d’autres problèmes de sécurité majeurs comme les chutes, les évasions (ou fugues) ainsi que l’agressivité envers d’autres patients ou membres du personnel. Une bonne conception et de bons matériaux peuvent cependant aider à abaisser les niveaux d’agitation et à prévenir ces problèmes. Une étude réalisée en 2013 par l’Université de technologie Chalmers et l’Université de Göteborg a établi un lien entre la conception de l’hôpital et l’agressivité des patients, indiquant que les installations conçues pour atténuer le bruit potentiel et les foules peuvent réduire les risques d’incidents violents. Les concepteurs et les prescripteurs doivent également s’assurer d’utiliser des matériaux résistant au suicide tels que le verre incassable et les dispositifs résistants à la ligature – selon une étude, ce dernier est le« plus important contributeur environnemental à la résistance au suicide ».

Visibilité et vie privée des patients

Afin d’améliorer la sécurité des patients et d’encourager les meilleurs résultats possibles en matière de santé, les concepteurs d’établissements doivent également offrir aux patients une protection de la vie privée et une réduction du bruit sans enlever la visibilité dont les infirmières et les médecins ont besoin pour prendre soin d’eux adéquatement. De bonnes lignes de visibilité le long des corridors et des aires communes et l’évitement des zones isolées grâce à des plans d’étage ouverts et bien conçus sont essentiels – le personnel doit toujours avoir une bonne visibilité dans les zones des patients, même lorsque les patients croient qu’ils ont leur intimité. Les patients ont également besoin d’accéder à la lumière naturelle et (idéalement) à l’extérieur grâce à une conception ouverte et à l’utilisation de fenêtres qui agissent également comme des barrières antibruit.

Considérations relatives au personnel de première ligne

Le personnel médical de première ligne est essentiel pour fournir les soins appropriés dans les établissements de santé comportementale et mentale. Selon une enquête conjointe Shepley-Bulfinch du Cornell University auprès des professionnels de la santé comportementale, un bon contrôle du bruit était la deuxième catégorie environnementale en importance parmi les personnes sondées (l’innocuité adéquate était no 1). En même temps, on a également déterminé que le contrôle du bruit était la caractéristique environnementale la moins efficace dans les installations des répondants, ce qui indique que de nombreuses installations doivent faire davantage pour répondre aux attentes du personnel et aux besoins des patients.

Amélioration des résultats en matière de santé

L’élément clé de l’importance de la réduction du bruit est peut-être qu’elle améliore les résultats en matière de soins de santé. Brown et coll. (2015) ont conclu dans l’International Journal of Nursing Studies que « l’excès de bruit indésirable peut clairement nuire à la santé et au rétablissement et qu’ il est important de commencer à penser aux fonctions sociales du son dans l’environnement de la santé mentale ». Dans les établissements de santé mentale et comportementale, ces besoins sont urgents: les chambres sécurisées, les espaces de désescalade et les salles de consultation exigent tous le contrôle des réverbérations du son pour permettre une meilleure intimité et tranquillité des patients.

Louvres intégrées pour une meilleure conception acoustique

La technologie avancée de vitrage à louvres Vision Control® d’Unicel Architectural aide les concepteurs d’établissements de santé mentale et comportementale à relever ces défis et à saisir ces occasions. Ces unités de verre hermétiquement scellées combinent des louvres dans le verre qui peuvent être adaptées aux besoins du client à pratiquement n’importe quelle forme pour des applications intérieures et extérieures de vitrage et incluent les opérateurs résistants aux ligatures et le verre résistant aux impacts pour le maximum dans la sécurité des patients et du personnel. Ils sont spécifiquement conçus pour fournir un contrôle sans précédent de la vision, de la lumière, de la température et du son, incluant les fonctions de contrôle sonore suivantes:

  • Leur espace aérien déshydraté de 2 1/2 po (63,5 mm) réduit considérablement le bruit, offrant une atténuation sonore supérieure aux unités de verre scellée avec espaces aériens standard
  • Leurs commandes résistantes à la ligature fonctionnent en douceur et sans bruit et assurent un fonctionnement facile
  • Lorsqu’elles sont fermées, les louvres aident à atténuer le son lorsque le silence ou la réduction du bruit est requis grâce à des panneaux vitrés insonorisants avec louvres
  • La technologie Vision Control peut facilement être utilisée pour des applications intérieures de fenêtres ou de portes pour les chambres des patients, fournissant des chambres privées pour les patients désirant un minimum de bruit et qui sont aussi facilement surveillées par le personnel

Comme nous l’avons vu, les architectes et les concepteurs travaillant sur des projets de santé mentale et comportementale doivent évaluer plusieurs considérations lors de la spécification des matériaux, incluant la sécurité des patients et du personnel, la visibilité, la vie privée des patients, et une bonne conception acoustique. Idéalement, les matériaux de construction spécifiés pour ces installations doivent relever tous ces défis, tout en tenant compte de l’efficience, de la rentabilité et de l’aspect esthétique.

Vous voulez en savoir plus sur la façon dont les louvres intégrées Vision Control aident à relever ces défis ainsi que plusieurs autres dans la conception d’installations de santé mentale et comportementale? Contactez-nous dès aujourd’hui.

Nouvelles et mises à jour

Les dernières nouveautés d'Unicel Architectural

Unicel Architectural célèbre ses 60 ans d’activité

Nouvelles d'entreprise - Entreprise, Nouvelles et événements

Système de mur-rideau en bois

- Actualités produit, Blogue