Retour au nouvelles et évenements

- Blogue, Innovation

Comment diversifier la chaîne logistique de votre entreprise d’ingénierie et de construction pour une plus grande résilience

Les problèmes liés à la chaîne logistique ont touché pratiquement toutes les entreprises depuis la pandémie, mais aucune ne l’a été aussi durement que celles du secteur de l’ingénierie et de la construction. Les difficultés d’approvisionnement en matériaux, les déséquilibres entre l’offre et la demande, les goulots d’étranglement logistiques, les pressions inflationnistes et l’évolution de la dépendance à l’égard des fournisseurs ont eu pour résultat de rendre ces dernières années difficiles.

Les goulots d’étranglement de la chaîne logistique pour les entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction et d’autres secteurs se sont quelque peu atténués récemment. Ceci est dû en partie grâce à la baisse de la demande et à l’élaboration de nouvelles stratégies de chaîne d’approvisionnement par les entreprises. Toutefois, les coûts d’approvisionnement dans l’environnement actuel sont toujours imprévisibles, dans le meilleur des cas.

C’est pourquoi le fait de faire évoluer votre chaîne logistique et de la diversifier peut constituer un facteur de différenciation positif pour votre entreprise d’ingénierie et de construction. Voyons comment.

Qu’est-ce que la gestion de la chaîne logistique et la résilience?

En général, la gestion de la chaîne logistique englobe l’« ensemble du flux de production d’un bien ou d’un service », depuis les matières premières jusqu’au produit fini. La plupart des entreprises dépendent d’un réseau de chaînes d’approvisionnement pour recevoir les matériaux en temps voulu, ainsi que réduire les coûts et les déchets – une stratégie connue sous le nom de gestion des matériaux « juste-à-temps » (JAT).

La gestion de la chaîne logistique comprend généralement les cinq éléments suivants :

  • Planification
  • Approvisionnement
  • Fabrication
  • Livraison et logistique
  • Retour

Bien que les retours ne soient généralement pas inclus, la plupart des éléments de la gestion de la chaîne logistique standard sont applicables aux entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction.

La résilience de la chaîne logistique désigne, quant à elle, la capacité d’une entreprise à résister à de graves perturbations au sein de sa chaîne d’approvisionnement habituelle, tout en poursuivant ses activités de manière aussi proche que possible de la normale.

La résilience de la chaîne logistique permet d’atténuer les risques liés à la dépendance à l’égard des fournisseurs. Cette résilience peut également aider les entreprises à saisir les occasions du marché plus rapidement qu’elles ne le feraient autrement et à gagner la confiance de leurs clients.

Quels sont les problèmes rencontrés par les chaînes d’approvisionnement dans le secteur de la construction?

La gestion des matériaux JAT fonctionne incroyablement bien lorsque les conditions de marché sont stables. Mais un cocktail de perturbations liées au changement climatique, de tensions géopolitiques et de COVID-19 a mis en évidence de graves lacunes dans cette stratégie, la plus dommageable étant le manque de flexibilité en cas de retard ou d’annulation des livraisons.

De longs retards provoquent souvent le mécontentement des clients, des temps d’arrêt inutiles pour les équipes de construction ainsi qu’une augmentation des déchets et des coûts. Ils peuvent également affecter le résultat net d’une entreprise en rendant les produits plus chers.

La tendance habituelle de nombreuses entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction qui consiste à rechercher un fournisseur préféré et à le garder – une pratique connue sous le nom d’« attribution de contrats à fournisseur exclusif » – ne fait qu’aggraver ces problèmes si le fournisseur rencontre des difficultés ou fait faillite.

En réaction, de nombreuses entreprises ont commencé à examiner attentivement l’état de leur chaîne d’approvisionnement. Une récente enquête menée par Willis Towers Watson (WTW) auprès des chefs de file du secteur de la construction a révélé que :

  • 80 % d’entre eux ont déclaré avoir amélioré leur approche de la gestion de la chaîne logistique depuis la pandémie.
  • 71 % ont cité les ressources naturelles comme le facteur environnemental susceptible de poser le plus grand risque pour la chaîne d’approvisionnement.
  • 66 % reconnaissent que le manque de fournisseurs de remplacement appropriés a entravé leur capacité à diversifier leur chaîne logistique.

Les risques géopolitiques – y compris les conflits, les différends commerciaux et les embargos – ont également été identifiés dans l’enquête comme l’un des facteurs de risque de la chaîne d’approvisionnement les plus importants auxquels sont confrontées les entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction.

Repenser la gestion de la chaîne logistique pour le secteur de la construction

Comme l’indique l’enquête, les entreprises ont commencé à préparer leurs chaînes d’approvisionnement pour l’avenir en réorganisant leur réseau de fournisseurs et en éliminant les vulnérabilités afin de renforcer leur résilience. Voici quelques-unes des mesures les plus courantes qui ont été prises.

Réduction du nombre de fournisseurs exclusifs et mondiaux

La réduction des contrats d’approvisionnement à source unique au profit d’une chaîne logistique plus diversifiée est l’un des moyens utilisés par les entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction pour tenter d’atténuer les risques. « L’époque de l’approvisionnement unique est révolue », a déclaré Rich Brevik d’Argon Filling Systems dans le Glass Magazine.

Il est juste de souligner que, comme l’ont indiqué ci-dessus les répondants à l’enquête, la diversification ne fonctionne que s’il existe plusieurs fournisseurs pour le bien ou le service dont une entreprise a besoin. À cette fin, certaines organisations proposent des outils et des places de marché que les entreprises de construction et les fournisseurs peuvent utiliser pour se trouver mutuellement.

D’autres experts du secteur affirment que les problèmes d’approvisionnement ont contraint les entreprises à se retirer des chaînes d’approvisionnement mondiales au profit d’options nationales plus proches.

Quoi qu’il en soit, les avantages de la diversification de la chaîne logistique sont évidents, notamment une plus grande résilience en cas de perturbations régionales et une meilleure compétitivité des coûts entre les fournisseurs. Et même s’il peut être difficile de garantir la qualité lorsqu’on fait affaire avec plusieurs fournisseurs, le risque de retards importants implique de pouvoir faire appel à un plus grand nombre de fournisseurs en cas de problème.

Ajout de nouvelles technologies

Les technologies de pointe telles que l’analyse des données, l’intelligence artificielle et le nuage peuvent offrir aux entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction une meilleure visibilité et une plus grande automatisation au sein de leur chaîne logistique, notamment une visibilité de bout en bout de la chaîne d’approvisionnement pour plus d’agilité et de rentabilité.

Les tours de contrôle de la chaîne d’approvisionnement – qui ne sont pas de véritables tours, mais essentiellement des tableaux de bord de données de la chaîne d’approvisionnement en temps réel – contribuent à une meilleure connaissance de la situation et à des analyses prédictives pour guider les décisions d’achat et d’inventaire.

Ces technologies aident les entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction à faire le suivi des stocks et des données d’entreposage des fournisseurs, ainsi qu’à surveiller les chaînes d’approvisionnement à l’aide de données logistiques en temps réel. Elles aident aussi à pressentir et à prévoir la demande et la volatilité du marché. Enfin, elles permettent d’automatiser les tâches quotidiennes et les décisions courantes afin d’améliorer la rentabilité et de réduire les déchets.

Un examen approfondi des fournisseurs

Certaines entreprises ont soumis leurs fournisseurs à un examen plus approfondi en évaluant et en contrôlant leurs références en matière de conformité et leur santé financière (au moyen d’audits réguliers) ainsi qu’en vérifiant leur couverture d’assurance (à l’aide d’une attestation d’assurance), dans le but d’accroître la résilience de la chaîne logistique dans son ensemble.

L’évaluation préalable de la santé des fournisseurs peut réduire le risque qu’une entreprise d’ingénierie et de construction se retrouve à devoir payer les pots cassés à la suite de la faillite d’un fournisseur ou de problèmes juridiques éventuels en cas de manque de conformité ou d’absence d’assurance.

Conclusion

Alors que les problèmes liés à la chaîne d’approvisionnement des entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction se sont quelque peu dissipés, il s’avère que celles qui ont besoin de certitude en matière de coûts pour des approvisionnements cruciaux continuent de mener une lutte difficile, alimentée par des tensions géopolitiques et des perturbations liées au changement climatique.

Cependant, en faisant évoluer de manière proactive les réseaux de chaînes d’approvisionnement grâce à la diversification, aux nouvelles technologies et à un examen plus approfondi des fournisseurs actuels, les entreprises du secteur de l’ingénierie et de la construction peuvent fournir le niveau de service que leurs clients sont en droit d’attendre en cette période difficile.

Nouvelles et mises à jour

Les dernières nouveautés d'Unicel Architectural

Vision ControlMD pour la santé comportementale

- Actualités produit, Blogue

Unicel Architectural célèbre ses 60 ans d’activité

Nouvelles d'entreprise - Entreprise, Nouvelles et événements